Un Ecojardin

Depuis 2015, le Domaine prépare sa candidature au label national Ecojardin qui récompense les espaces verts à la gestion écologique avérée. Ce label constitue la référence de gestion écologique des espaces verts et a récompensé plus de 300 sites depuis son lancement en 2012. Mais très peu de sites culturels à l'image de la Roche-Jagu ont été labellisés. Auditionné le 5 octobre 2016, il vient de gagner son billet d'entrée dans le cercle très prisé des parcs écologiques : une distinction qui récompense le remarquable engagement de l'équipe du Domaine.

Qu'est-ce que le label « Ecojardin » ?

Élaboré par Plante&Cité, le label de dimension nationale « Ecojardin » distingue les pratiques respectueuses de l'environnement dans la gestion des espaces verts. Cette attribution est valable trois ans, période au cours de laquelle le domaine et derrière lui le Conseil départemental des Côtes d'Armor, s‘engagent donc à poursuivre et développer leur travail en faveur de la préservation de l’environnement.

Exemples d'une gestion écologique au quotidien très concrète et innovante

Le Domaine départemental de la Roche-Jagu a développé depuis plusieurs années différents projets pour favoriser le maintien de la biodiversité dans le parc en lien avec de nombreux partenaires.

Le rucher du Domaine

Projet apicole mené avec l'apiculteur Dominique Ségalen (APIBZZZH) : trois ruches ont été installées sur le parc, et servent par ailleurs de support d'animations sur le rôle des insectes pollinisateurs.

 

Ecopâturage

Un cheptel de chèvres et de moutons, de la chèvrerie de Plouézec, sous la conduite de leur chevrier Pascal Lissilour, arpente les zones pâturables du parc et permet un entretien des zones de landes très respectueux d'autant plus que ces zones sont difficilement accessibles aux équipes de jardiniers. C'est aussi une action de  conservation  d'une  espèce  animale  élevée traditionnellement  dans  le  bocage  de  l'Ouest  de  la France :  la  chèvre  des  Fossés. Acteur  de  la  promotion  du  pastoralisme  nomade  et  de  la préservation  d’espèces  animales  rustiques, la chèvrerie de Plouézec est un élevage caprin extensif.

> En savoir+

Chantier de création de mares

En 2015, l'association War Dro an Natur a réalisé un diagnostic sur la présence des amphibiens et batraciens de janvier à octobre. L'objectif était de mieux connaître la faune du parc pour mieux gérer ensuite, au quotidien, ces zones fragiles. A l'issue de cette étude, un chantier de création de 4 mares voit le jour à l'automne 2016 en partenariat avec l'association  Études et Chantiers basée au Palacret et le CFA de Pommerit Jaudy.

En savoir +

 


Connaissance de la faune

Des opérations de baguage des oiseaux sont régulièrement mises en place en partenariat avec la Maison de l'Estuaire et l'ensemble des données sont transmises au Museum national d'Histoire Naturelle.