Broder la nuit

 

Corinne Cuénot en résidence artistique à La Roche-Jagu.

Pendant 8 mois, Corinne Cuénot s'est emparée, à son tour, de la thématique de la Nuit : inspirée par l'esprit des lieux, l'artiste a créé 2 œuvres qui prendront place dans les combles du château. L'artiste nous livre ici une vision onirique de la nuit, habitée tantôt par les rêves ou les cauchemars. D'autres œuvres récentes (2014-2015) seront installées dans le potager des jardins clos ou encore à l'ombre du grand frêne et des pommiers du verger soclé, à travers un dialogue tout en délicatesse avec le lieu.

 

Couleur de Nuit de Corinne Cuénot © C.RoblezDans le château | Chambre des combles :  Couleur de nuit (2016-2017)


Sous la charpente imposante du château, cette chambre, bien qu’aménagée sous les combles, dispose de fenêtres, d'une cheminée et d'une garde-robe attenante témoignant de la noblesse de son occupant. Siège de l’intime, voire du secret, cette chambre garde une part de mystère. L’œuvre présentée ici, Couleur de nuit, est une robe qui évoque la voûte céleste. Allégorie de la nuit, peuplée d’animaux nocturnes et de constellations antiques, elle révèle un univers vertigineux. La robe est entièrement tissée de fil d’acier recuit puis plongé dans la cire d’abeille. Suspendue au centre de la chambre, sa mise en lumière crée, par ombres projetées, un univers fantasmagorique dans lequel le visiteur peut pénétrer.

> Accès payant (tarif d'entrée à l'exposition comprenant l'entrée au château).


Dreamcatcheur, Corinne Cuénot, 2017 © C. RoblezDans le château | Garde robe des combles :  Dreamcatcher


Attenante à la chambre des combles, la garde-robe est le lieu de l’intimité. On s’y dévêtit, on y confie ses secrets, on y affronte ses angoisses. Dans le sommeil de la nuit, l’inconscient se libère. Selon une croyance amérindienne, le Dreamcatcher (capteur de rêves) empêche les mauvais rêves d’envahir le sommeil de son détenteur. Agissant comme un filtre, il capte les songes envoyés par les esprits et brûle les mauvaises visions aux premières lueurs du jour.
Dreamcatcher est une toile de fil de métal, réalisée dans un large cercle ; il évoque un cauchemar pris au piège dans un filet de pêche. Monstre tentaculaire, image du subconscient, il tente de s’en échapper et de traverser la paroi.


> Accès payant (tarif d'entrée à l'exposition comprenant l'entrée au château).


Ouvrez grand vos mirettes, Corinne Cuénot © C. RoblezDans le parc | A l’ombre du grand frêne et du verger soclé :  Ouvrez grand vos mirettes (2014)


Du grand frêne au verger soclé, trois grandes roues de métal brodé, Ouvrez grand vos mirettes, invitent les visiteurs à sortir des chemins balisés. Ces grands tambours à broder palpitent au gré du vent et capturent le regard pour l’emmener au-delà des limites du parc, loin vers l’horizon. Les cercles fonctionnent en effet comme un attrape-regard, offrant une trouée dans le paysage. Le tissage du fil de fer à l’intérieur de ces cercles mêle des broderies traditionnelles bretonnes du pays Glazik, tel le galon d’Espagne, et des motifs végétaux (orchidées, frondes de fougères etc.).


Toiles d'araignée, Corinne Cuénot © C. RoblezDans le parc | Dans le potager des jardins clos : Toiles d’araignées (2015)


Dans ce potager d’inspiration médiévale, les carrés cultivés, surélevés pour éviter les intrusions animales, sont tout de même colonisés par une espèce prête à tout pour installer ses pièges. L’araignée profite des structures existantes (treillages, ramettes...) pour tendre ses fils invisibles. Trois œuvres sont installées dans les carrés : des Toiles d’araignées tissées de dentelle de fil de métal, enrobées de cire d’abeille.Tel le travail d’une araignée dentellière qui, inspirée par la nature environnante, s’essaye à de nouveaux motifs, ces toiles aux infinies combinaisons permettent d’attraper un gibier plus conséquent (chimères, insectes fantastiques…).

 

> Dans le parc, accès libre.


Cafés-rencontres


> Retrouvez Corinne Cuénot lors des cafés-rencontres organisés au coeur de l'exposition. Un moment convivial pour échanger avec l'artiste sur son travail et son univers artistique.

> Dimanche 25 juin et mercredi 13 septembre à 15h.

> Tarif : 5 €

> Réservation au 02 96 95 62 35

 

Site web de l'artiste