Artistes plasticiens accueillis à la Roche-Jagu

< retour page Création contemporaine

Béatrice Coron

La Vie de château (2014)

Dans le cadre de l'exposition Architectures de papier présentée au Domaine départemental de la Roche-Jagu en 2014 en collaboration avec la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, le Conseil départemental des Côtes-d'Armor avait passé commande de 6 oeuvres auprès de 4 artistes invitées pour mettre à l'honneur l'art du papier. Parmi ces designers figurait Béatrice Coron qui avait réalisé pour le Domaine une oeuvre en papier découpé inspirée par le Château de la Roche-Jagu : "La Vie de Château" (tyvek découpé, 100 x 100 cm, 2014). Cette oeuvre est entrée dans les collections artistiques du Département à cette occasion. Afin d'apporter une autre dimension à ses oeuvres, Béatrice Coron collabore régulièrement avec le réalisateur canadien James Stewart, spécialiste de l’animation 3D stéroscopique. Ce dernier a ainsi réalisé le film Daily Battles d'après l'oeuvre découpée de Béatrice Coron.

 

La Vie de château - Béatrice Coron & James StewartLa vie de Château, en court métrage (2017)

En juillet 2017, James Stewart réalise un court métrage à partir de "La Vie de Château",l'oeuvre en papier découpé de Béatrice Coron acquise par le Département des Côtes-d'Armor. Durant trois minutes, la magie de l'animation opère : le château s'anime, les personnages prennent vie et le spectateur est comme propulsé dans un tourbillon d'ombres et de lumières. Au cours de la projection, les spectateurs repèreront peut-être quelques épisodes marquant de l'histoire de la Roche-Jagu ainsi que le clin d'oeil de Béatrice Coron qui a glissé la silhouette de sa sculpture en métal "Voyage Intérieur" installée dans les jardins seigneuriaux.

> Durée : 3 minutes.

> Projection pendant les vacances de Noël 2017 (23 déc. 7 janv) dans le château

Infos pratiques

> Communiqué de presse

 

Miguel Chevalier

Exposition " Paradis artificiels 2015"

L’exposition de l'artiste Miguel Chevalier, « Paradis Artificiels 2015 », faisait écho à l'exposition « Des Hommes et des Plantes qui soignent » présentée au Domaine départemental de la Roche-Jagu en 2015. Cette oeuvre créée pour le Domaine, explore à travers la présentation de jardins virtuels, le lien entre la nature et l'artifice qui aujourd’hui coexistent et s’enrichissent mutuellement. Ces fleurs, plantes et jardins virtuels s’inscrivent dans une démarche initiée par l'artiste à la fin des années 1990 qui s'appuie sur l’observation du règne végétal, et sa transposition imaginaire et poétique dans l’univers numérique.

> Film de Claude Mossessian sur "Paradis artificiels 2015" de Miguel Chevalier

> Communiqué de presse