The Last Morning Soundtrack, Anthony Joseph, La Maison Tellier et Rokia Traouré
Au 14 juillet, la prairie se donne un petit air de festival le temps d'une journée de concerts.
A partir de 16h. Prix des places : 7€ tarif réduit, 15€ sur site, 12€  en prévente sur www.ticketmaster.fr et www.francebillet.com

 

The Last Morning Soundtracks © Nathanne Le CorreThe Last Morning Soundtrack

 

Sylvain Texier vient de sortir un deuxième album poétiquement appelé Promises Of Pale Nights. Le songwriter parvient à se renouveler sans fracas, par petites touches impressionnistes une collection de titres où la mélancolie enveloppe plus qu’elle ne heurte et où chaque note compte. Écriture imagée et intime avec des mélodies limpides qui rappellent les premiers pas d’un Bon Iver ou les récentes fulgurances du Piano ombre de François and The Atlas Mountains, mais aussi Peter Von Poehl. Maître des contrastes, The Last Morning Soundtrack propose ici un concert à la fois dense et léger, feutré et lumineux, porté par un splendide trio.

 



Anthony Joseph © HidiroAnthony Joseph

 

« Time will tell », chantait Marley, convaincu que le temps finit toujours par délivrer son verdict impartial. Comme le prophète rasta, Anthony Joseph arbore sous sa barbe le sourire bienveillant de ceux à qui le temps a rendu justice. Né à Port Of Spain, élevé par ses grands-parents avant de débarquer à Londres avec sa valise en 1989, il a connu l’angoisse de l’immigré sans travail, ni horizon. Le chemin fut long et tortueux avant de récolter, depuis une dizaine d’années seulement, la reconnaissance que son talent mérite. Il est aujourd’hui devenu l’un des auteurs noirs les plus fascinants de sa génération : Peu de poètes modernes enseignent l’écriture à l’Université de Londres (au Birkbeck College) tout en faisant chavirer les grandes foules des festivals aux quatre coins de la planète telle une rockstar. Rencontre de la Soul, la musique Caribéenne et la poésie, ses apparitions sont rares, à ne pas manquer !

 



 

La Maison Tellier © Richard SchroederLa Maison Tellier

 

Une fois de plus, les faux-frères Tellier empruntent le sentier de la création, bien décides à défendre avec élégance la chanson en France, aux commandes de leur nouvelle et formidable machine. Nouveau cadre, nouvelle méthode...Toujours à 5, le Nombre Parfait. Composé dans l'urgence et la fièvre, leur cinquième album est dans la plus pure tradition de ce que la variété française et le rock anglo-saxon ont offert de meilleur. Ils se font encore plus percutants, laissent entrer la lumière et tombent les masques avec une élégance presque classique, quasi romantique, pour offrir des rêves d'Avalanches, de Gourous et d'Amazones. Bienvenue dans la Maison Tellier.

 



 

Rokia TraoréRokia Traoré

 

'' Un but doit avoir sa raison, à la base de toute réussite il y a une raison, à la base de tout échec il y a un but sans raison ''.

Tels sont les mots, chantés en bambara, qui ouvrent Kenia, l'un des titres de Né So (''Chez moi''), le sixième album de Rokia Traoré. À eux seul, ils résument la force qui meut la Malienne dans son périple musical, entamé il y a près de 20 ans. Dans cet album, l'artiste nous invite à regarder le monde et la condition humaine tels qu’ils sont, dans toute leur complexité et leur beauté. Écrit et composé en solitaire, l’album rassemble des musiciens auditionnés dans tout l’ouest africain et des collaborateurs tels que John Paul Jones (Led Zeppelin), Devendra Banhart, ou encore le Prix Nobel de littérature Toni Morrison. La diversité de cet entourage révèle la volonté de Rokia Traoré de fusionner toutes ses cultures sur scène, des mélopées mandingues aux sonorités rock, de la langue bambara à l’anglais ou au français, créant un univers singulier. Militante permanente, Rokia Traoré est probablement l’une des artistes africaines les plus médiatiques dans le monde. Un concert unique en Bretagne. À ne pas manquer !!!